Rechercher dans ce blog

jeudi 19 octobre 2017

“D’ici 20 ans, des implants d’intelligence artificielle seront injectés aux humains”


Résultat de recherche d'images pour "puce rfid"

D’ici 20 ans, des nano-machines dotées d’intelligence artificielle seront intégrées aux humains pour leur permettre de réparer mais aussi de perfectionner leurs muscles, leurs cellules et leurs os, estime John McNamara, chercheur britannique du IBM Hursley Innovation Center.

Récemment, McNamara a présenté ses preuves au Comité sur l’Intelligence Artificielle de la Chambre des Lords, organisme qui étudie les conséquences économiques, éthiques et sociales de l’intelligence artificielle

Selon McNamara, dans une vingtaine d’années, la technologie pourrait avoir tellement progressé que les humains et les machines aient fusionné, ce qui permettrait de réaliser des progrès importants sur le plan de la conscience et de la cognition humaines.
« Nous pourrions aboutir à des nano-machines dotées d’intelligence artificielle. Celles-ci nous fourniront des avantages médicaux énormes tels que la capacité de réparer les dommages des cellules, des muscles et des os et seront peut-être même capables de les développer. »
Via la technologie développée actuellement, nous observons la création d’une technologie qui se mêle à la biologie et qui peut être en mesure d’améliorer directement la capacité cognitive humaine, d’offrir des capacités mentales potentiellement améliorées et d’utiliser de vastes puissances de calcul pour augmenter nos systèmes de pensée, a encore ajouté John McNamara.
« Lorsque nous utiliserons cette technologie injectée dans nous-mêmes et au sein de notre environnement, nous commencerons à pouvoir contrôler notre milieu rien qu’avec notre pensée et nos gestes. »

Développements


Des scientifiques de sociétés comme Microsoft développent déjà un ordinateur conçu à partir d’ADN. Cette machine serait capable de vivre au sein de nos cellules et de dénicher les failles de nos réseaux corporels telles que le cancer. Elle serait en outre capable de redémarrer le système et de supprimer les cellules malades.
Cependant, McNamara met en garde contre les perturbations importantes que pourrait engendrer l’avènement de l’IA, principalement dans les secteurs du commerce du détail et des services. Nous pourrions aboutir à une période de chômage généralisé, présage-t-il.
« De nos jours, être pauvre revient à ne pas pouvoir se payer le dernier smartphone. Demain, la pauvreté pourrait reposer sur la différence existant entre un groupe de personnes au potentiel extraordinaire sur le plan physique, cognitif, sanitaire et de la durée de vie et un autre groupe de personnes qui en est dépourvu. »
« Le danger immédiat est qu’en déléguant les décisions et le contrôle aux machines, les humains commencent à considérer ces décisions comme correctes ou meilleures que leurs choix et cessent d’y faire attention », a déclaré Noel Sharkey, professeur d’intelligence artificielle et de robotique à l’Université de Sheffield.
Enfin, Miles Brundage et Allan Dafoe, scientifiques du Future of Humanity Institute de l’Université d’Oxford, ont averti que l’intelligence artificielle était susceptible de surpasser les performances humaines dans la plupart des domaines cognitifs. « Cela comporte des risques de sécurité importants », concluent-ils.



Source:

express

TellMeMore Tv

Maitre Confucius

mercredi 11 octobre 2017

La Terre qui « s'ouvre » : Un gigantesque sinkhole se forme en Ukraine après un tremblement de terre

Un cratère massif de 200 mètres de diamètre et 30 mètres de profondeur s'est effondré dans le district de Lviv, en Ukraine, le 30 septembre.
Bien que la cause reste inconnue, un petit tremblement de terre a frappé la région le 30 septembre 2017 et a probablement créé l'énorme trou et de longues fissures dans le sol.

Un tremblement de terre a frappé la région de Drohobycha et Truskavets, en Ukraine dans la nuit du 30 septembre, comme l'ont signalé les utilisateurs des réseaux sociaux.

Le président du Département d'Etat du Service d'urgence d'Etat de l'Ukraine, Vitaly Turovtsev, a déclaré avoir reçu des informations de la LGA qu'un tremblement de terre mineur a été enregistré dans la région de Drohobycha. Les tremblements étaient si insignifiants que l'épicentre n'était pas calculé.

Mais le trou est très impressionnant:

Dans le même temps, le député du conseil municipal de Lviv, Igor Zinkevich, a signalé un grand effondrement de la roche karstique.

L'effondrement de la roche karstique d'un diamètre de 200 m, une profondeur de 30 m s'est produite près du village de Modrici, dans le district de Drohobych, à 300 mètres de la route et à 1 km des bâtiments les plus proches. C'est énorme:

Deux pôles électriques ont été endommagés, mais l'alimentation des établissements n'a pas été interrompue. Il n'y a pas de victimes. La cause exacte de l'effondrement reste inconnu.

Source trouver:
Sott

dimanche 27 août 2017

La destitution de Trump provoquerait une guerre civile aux USA, selon son ex-conseiller

L'ex-conseiller de Donald Trump Roger Stone a déclaré dans une interview, accordée au journal américain TMZ, que dans le cas où le Président américain serait destitué, le pays ferait face à une insurrection jamais vue auparavant. D'après lui, ceux qui n'ont pas voté pour Donald Trump lors de la présidentielle doivent accepter leur défaite. Dans le cas inverse, les États-Unis plongeront dans le chaos: 
© Inconnu
Roger Stone
« Essayez de le destituer. Juste essayez. Vous aurez dans ce pays une telle montée de la violence, une insurrection que vous n'avez jamais vue auparavant... Les deux parties sont lourdement armées ».

Roger Stone estime que tout homme politique, qui votera pour la destitution de Trump, « mettra en danger sa propre vie ».

« Laissez-moi être clair: je ne défends pas la violence, je la prédis », a-t-il expliqué.

À la question de savoir s'il voulait dire que la destitution de Trump provoquerait une guerre civile, Stone a répondu:

« Oui, c'est ce que je pense qu'il va se passer ».

Les opposants politiques de Donald Trump évoquent de temps en temps la question de sa destitution. Auparavant, deux représentants américains, Brad Sherman et Al Green, se sont fait remarquer avec leur initiative portant sur le lancement d'une procédure de destitution du chef d'État américain, l'accusant de mettre des obstacles à l'enquête menée sur la prétendue ingérence russe au cours de l'élection présidentielle aux États-Unis. 







Source

Sputniknews

Sott